LCDBF
Merci de vérifier le calendrier régulièrement afin de voir les événements à venir !

AMX 50B

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AMX 50B

Message par TIBER2404 le Dim 23 Juil 2017 - 12:17

 
Quatre quenelles au plomb pour la 12 !

Performances dans le jeu



On peut dire de l’AMX 50 B qu’il s’agit d’un véhicule unique dans sa catégorie. 

Capable d’atteindre 65 km/h, ce qui en fait le char lourd le plus rapide du jeu, il jouit aussi d’une accélération et d’une manœuvrabilité très satisfaisantes qui ajoutent à sa mobilité. 

Cela signifie que vous pouvez atteindre des positions clés sur la carte avant l’ennemi et vous replacer rapidement si nécessaire. 

Autre qualité notable de ce char : les 170 mm de sa plaque de blindage frontale, dont l’angle très incliné a aussi pour avantage d’augmenter sensiblement les chances de ricochet. 

Son armement fera frémir n’importe quel véhicule, puisque l’AMX 50 B est équipé d’un canon de 120 mm SA46 : outre sa précision tout à fait honnête, celui-ci peut pénétrer 257 mm de blindage et infliger une moyenne de 400 points de dégâts par tir. 

De plus, ce canon est pourvu d’un chargeur automatique et de tambours contenant quatre obus chacun. 

Cette configuration permet de faire feu quatre fois à intervalle de 2,5 secondes et de causer des dégâts de pointe considérables avant que le tambour ne soit vide.

Malheureusement, ce véhicule souffre aussi de gros handicaps dont il faut tenir compte dans la mêlée. 

Avant tout, on gardera à l’esprit que l’avant de la coque est quasiment la seule partie blindée, et que chaque tir touchant les flancs, l'arrière et surtout la tourelle du char pénétrera le métal et fera des dégâts. 

Par ailleurs, ce blindé est gros et le risque de se faire repérer élevé, n’en doutez pas. 

Bien que l’AMX 50 B soit à même de faire très mal dans un laps de temps réduit, le remplacement d’un tambour vide est très long et vous expose d'autant au feu ennemi. 

Pour finir, vous devrez vous rappeler que votre total de points de structure est très faible par rapport aux autres chars lourds de rang X. 
Cela signifie que si vous êtes exposé, votre véhicule pourra vite finir en pièces détachées. 

Stratégie



« Je campe pas, j'attends juste le bon moment pour tirer ! Quelqu'un veut un croissant ? Non ? Tant pis... »

Si vous voulez piloter votre AMX 50 B (ou tout autre véhicule de la série) de manière efficace, n’oubliez pas un détail essentiel : 

votre blindé n’est PAS un char de l’avant et ce n’est PAS à vous de mener la charge contre tout ce qui est plus lourd qu'un canon automoteur ou un char léger. 

Votre rôle au sein de l'équipe est d'abord de fournir un appui à vos partenaires plus lourds et au blindage supérieur, et de les laisser attirer l'attention de l’ennemi tout en maltraitant ce dernier depuis votre couverture.


Conseil de joueur : gardez à l’esprit que vos coéquipiers compteront sur votre appui feu pendant la bataille et attendront de vous que vous attaquiez ou finissiez les adversaires avec lesquels ils seront aux prises. 


N’oubliez pas non plus que changer un tambour de munitions prend beaucoup de temps. 


Nous vous conseillons donc de TOUJOURS dire à l'équipe quand vous rechargez. 


Vos partenaires pourront ainsi adapter leur stratégie en vous attendant au lieu de se jeter sous les tirs ennemis en espérant vainement votre coup de main. Pour leur faire savoir que vous rechargez votre tambour, appuyez sur la touche F8.


Pour optimiser vos performances sur le champ de bataille, nous vous suggérons d'installer les équipements suivants :


Ventilation améliorée de classe 3Système de visée amélioréStabilisateur vertical Mk 2

En outre, vos membres d’équipage doivent maîtriser les compétences suivantes :


Commandant
Tireur


Pilote


Opérateur radio

*Veuillez noter que tous les membres d’équipage, hormis le pilote, font aussi office de chargeurs et peuvent acquérir les compétences réservées à cette fonction. Il serait donc prudent que l’un d’eux apprenne le « râtelier sécurisé » afin de réduire le risque de destruction de votre râtelier de munitions.


Histoire



À la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'Europe exsangue était dans le besoin urgent de se rétablir tant au plan économique que militaire, notamment du fait de l’émergence de deux superpuissances : les États-Unis et l’URSS. 

Pour assurer l'indépendance de leur pays et le ramener dans le concert des « grandes nations », les Français entreprirent de remettre sur pied leur industrie d'armement. 

Ratifié en 1948, le traité de Bruxelles portait création d’un accord de défense collective entre les pays d’Europe qui rendait nécessaire la production d’un véhicule blindé continental capable de lutter à armes égales contre les engins américains et soviétiques. 

La France répondit à ce besoin par la série des AMX 50.

D’abord prévu pour être un char moyen, ce matériel subit de nombreuses modifications tout au long de son développement, ce qui contraignit les ingénieurs à le reclasser dans la catégorie des chars lourds. 

Face à la menace des blindés lourds soviétiques, les Français n’eurent pas d’autre choix que de sacrifier la légèreté initiale de ce modèle au profit d’une meilleure protection. 

Ces changements débouchèrent toutefois sur un rapport puissance/masse inefficace, ainsi que sur des problèmes relevant de la fiabilité mécanique du véhicule. 

Autre écueil, le moteur devait développer 1 200 ch en sortie ; or, malgré les efforts des chercheurs français et allemands, la puissance ne dépassait pas les 1 000 ch et l'abaissement de la coque en fonte ou la pose d'une tourelle plus légère n'y changèrent rien.

Ce casse-tête finit par mettre un coup d’arrêt au projet. 

Sans solution viable, les Français décidèrent en 1956 de reporter la production à plus tard. 

Ce choix s’explique par les progrès rapides que connaissait la technologie de la charge creuse à la fin de la décennie : dans la doctrine de la guerre moderne relative aux blindés, les chars lourds semblaient frappés d'obsolescence alors que les modèles moyens, rapides et maniables, tiraient leur épingle du jeu. 

En dépit des tentatives faites pour redessiner l’AMX 50 et se conformer aux nouvelles normes, le problème du moteur demeura insoluble et l'on enterra définitivement l'affaire.

Les études effectuées ne furent pas totalement vaines, cependant, car bon nombre de solutions imaginées pour l’AMX 50 furent ensuite retenues sur l’AMX 30 et l’AMX-56 Leclerc
 


_________________

 
Chi-Nu Kai, Dicker Max, KV-2,Cromwell, FV304, Type 64, Tiger I, E 25, M41 Bulldog, T29,Lorraine 155 51,
  Panzer 58 Mutz,   Tiger II, Löwe, Rhm, Scorpion G, T-54 ltwt, T-54 mod-1, IS-3, IS-6, T49, T26E4,
M46 Patton KR, T34, AMX CDC, FV4202, E75, T-10, T30, FV 3805, WZ-120, WZ 111 mod 1-4, E 50M, E100,
Grille15, JGPZ E100, Obj 140, Obj 430, T 62-A, STB-1, IS-7, Obj 263, T57 Heavy, AMX 50 B, Centurion AX, FV215b, FV215b 183, IS-4     

TIBER king
avatar
TIBER2404

Messages : 92
Points : 44
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 40
Localisation : (OISE) PICARDIE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum